STREAMLINER FLYBACK
CHRONOGRAPH AUTOMATIC

Prélude d’une nouvelle ère dans la saga H. Moser & Cie., le Streamliner Flyback Chronograph Automatic réinterprète de manière inédite le chronographe en acier.

Premier modèle de la toute nouvelle collection de H. Moser & Cie., baptisée à juste titre Streamliner, le Streamliner Flyback Chronograph Automatic propose une nouvelle interprétation de la montre dotée d’un bracelet polyvalent en acier.

Elle associe les codes du minimalisme et de l’élégance contemporaine, deux signes distinctifs de la marque de Schaffhouse, tout en explorant de nouvelles voies pour exprimer la beauté et la durabilité de l’acier. Portant une attention toute particulière à l’ergonomie, il en résulte une intégration parfaite entre le boîtier et le bracelet grâce à des lignes fluides et des formes incurvées.

Équipé d’un mouvement chronographe – probablement le plus innovant de l’horlogerie contemporaine –, le Streamliner Flyback Chronograph Automatic est une nouvelle expression de la philosophie du design selon H. Moser & Cie.

H. Moser & Cie. avait pour ambition de créer une forme nouvelle, avec des lignes et des finitions inédites, et le résultat, le Streamliner, s’apparente davantage à un bijou ciselé qu’à une simple montre en acier. Le boîtier de forme coussin possède une surface légèrement bombée et des flancs cannelés qui s’accordent parfaitement avec les contours du bracelet acier au design unique.

Œuvre d’art à part entière, ce bracelet en acier inoxydable parfaitement intégré constitue la pièce maîtresse de l’identité visuelle du Streamliner – et non une pièce rapportée, conçue uniquement à des fins fonctionnelles. Ses maillons articulés présentent une finition satinée verticale et des arêtes polies arrondies : ce bracelet ouvre de nouvelles perspectives de forme et de fonction en matière d’ergonomie.

Conçu par Agenhor, le calibre chronographe unique en son genre présente des avantages à tous points de vue par rapport à un mouvement chronographe traditionnel. Le fond de boîtier offre une vue dégagée sur le calibre sophistiqué et innovant grâce à la position du mécanisme de remontage automatique, placé entre le cadran et le mouvement.

De façon paradoxale, la complexité du mouvement se traduit en un cadran épuré et minimaliste, typique de H. Moser & Cie., avec un design inédit des aiguilles luminescentes en céramique ainsi qu’un brossage brut vertical du cadran fumé signature. Grande première, les aiguilles du chronographe flyback sont montées coaxialement au centre du cadran, offrant une lecture simple et instantanée, tout en préservant la sobriété et l’élégance du cadran.

BOÎTIER
  • Acier surmonté d’un verre saphir légèrement bombé
  • Diamètre : 42,3 mm
  • Hauteur : 14,2 mm
  • Poussoirs du chronographe à 10h et 14h
  • Couronne vissée à 16h, ornée d’un « M » gravé
  • Fond de boîte transparent, gravure « Limited 100PCS »
  • Étanchéité dynamique à 12 ATM (permettant l’activation de la fonction chronographe et flyback sous l’eau)

 

BRACELET
  • Bracelet intégré en acier  
  • Boucle déployante à trois lames en acier, avec logo Moser gravé
CADRAN
  • Blackor fumé avec griffé vertical
  • Aiguilles des heures, des minutes munies d’inserts en Globolight® 
  • Minuterie des secondes et des minutes mesurées
  • Tachymètre sur le rehaut
MOUVEMENT
  • Calibre HMC 902 développé avec AGENHOR pour H. Moser & Cie., mouvement à remontage automatique 
  • Diamètre : 34,4 mm ou 15 1/4 lignes 
  • Hauteur : 7,3 mm 
  • Fréquence : 21’600 vibrations/heure
  • Remontage bidirectionnel
  • Masse oscillante en tungstène, placée entre le mouvement et le cadran
  • Double barillet
  • Chronographe à roue à colonne 
  • Cœur de chronographe à deux étages
  • Embrayage horizontal à roue à friction ; roue lisse munie de micro-dents pour éviter tout problème de dents sur dents et donc de diminuer les sauts intempestifs lors de la mise en marche du chronographe
  • Bascule tulipe permettant d’enclencher ou de libérer le chronographe
  • 434 composants
  • 55 rubis
  • Réserve de marche : minimum 54 heures
FONCTIONS
  • Heures et minutes
  • Chronographe à affichage central avec indication des minutes et des secondes mesurées
  • Flyback sur la minute et la seconde
  • Automatique

« Il s’agit d’un territoire que nous n’avions encore jamais exploré. Tout a commencé avec une obsession particulière et rare que je partage avec Marcus, notre designer… »

Edouard Meylan, CEO de H. Moser & Cie., présente les origines du Streamliner.

Lire la suite.

– Bonjour Edouard. Je vous propose de repartir du début. Comment vous est venue l’idée de cette nouvelle gamme, la plus ambitieuse jamais créée par H. Moser & Cie?

 

Tout est parti d’une obsession – un peu étrange – que je partage avec Marcus, notre designer : celle du bracelet de la montre. La grande majorité des horlogers (et nous ne faisons pas exception) sont obnubilés par le cadran, le boîtier, le mouvement des aiguilles. Si bien que, la plupart du temps, le bracelet est délaissé, oublié jusqu’à la toute dernière minute où l’on attache deux beaux morceaux de cuire ou de métal au reste de la montre.

 

Cette-fois ci, on a fait les choses différemment. Marcus et moi, nous avions envie de créer une montre unique, élégante et confortable, dont le bracelet soit totalement intégré au reste du design. Nous voulions que l’ensemble soit cohérent, et si fluide qu’il passe haut la main tous les tests d’aérodynamie.

 

 

En quoi cette nouvelle gamme est différente de celles qui l’ont précédée ?

 

Nous sommes en terrain inconnu. C’est la première fois depuis 192 ans que H.Moser & Cie. lance une gamme dans cette catégorie de montres. Nous le faisons tout à fait différemment du reste de l’industrie horlogère.

 

Nous souhaitions nous démarquer d’une tendance globalement conservatrice : à force de choisir des formes et des couleurs similaires, de nombreuses marques finissent par se ressembler. “The Streamliner” propose quelque chose d’unique. D’une certaine façon, en nous démarquant, en subvertissant les traditions, nous sommes fidèles à l’identité de H. Moser & Cie.

 

Notre marque a eu mille vies : elle a été au sommet de l’horlogerie, elle est morte, elle a su renaître de ses cendres. Mais dans cette histoire mouvementée, il y a bien une chose que H. Moser & Cie n’a jamais été : “boring”. Nous essayons de garder vivant cet esprit disruptif.

 

 

Pourquoi avoir appelé cette nouvelle gamme “The Streamliner” ?

 

“The Streamliner” évoque les lignes élégantes des anciennes locomotives américaines en acier et la pureté de l’ingénierie allemande. C’est une oeuvre d’art minimaliste dont les courbes subtiles attirent l’oeil, encore et encore.

Qu’il s’agisse de notre “Perpetual Calendar” et de sa fonction “Big Date”, de notre “Minute Repeater”, ou de notre fonction “Flying Hours” – chez Moser, nous recherchons toujours la ligne la plus pure, la façon d’incarner le plus simplement le plus complexe des mouvements. La nouvelle gamme Streamliner ne fait pas exception.

 

 

Vous voulez en savoir plus sur notre première série en édition limitée ? Laissez-nous vos coordonnées, un de nos experts vous contactera.

« J’ai pensé notre cadran comme une empreinte unique. La griffe d’un animal sauvage. Le tracé d’un circuit de course.”

Marcus Eilinger, le designer à l’origine de la Streamliner, révèle les sources d’inspiration qui l’ont mené à concevoir ce modèle emblématique.

Lire la suite.

Chez H. Moser & Cie, 2020 est l’année du Streamliner, notre lancement de gamme le plus important depuis 10 ans. Pour créer cette nouvelle collection, nous avons travaillé avec Marcus Eilinger. Le designer multi-primé a accepté de partager quelques informations exclusives sur notre collaboration et notre processus créatif.

 

 

Bonjour Marcus, pouvez-vous nous en dire un peu plus sur votre relation avec H. Moser & Cie. ?

 

Cela fait maintenant 16 ans que je collabore avec H. Moser & Cie. J’ai repensé leur identité de marque, puis j’ai travaillé sur l’Endeavour et, plus récemment, sur la Pioneer. 

 

Travailler avec H. Moser & Cie., c’est un peu travailler en famille : il n’y a pas d’interférences, de jeux politiques internes, les décisions sont prises ensemble. Notre relation est franche et honnête. Je pense que cela se voit dans le design que nous avons conçu pour “The Streamliner” : pur et sans compromis.

 

 

Justement, concernant The Streamliner, pouvez-vous nous dire d’où l’inspiration pour cette nouvelle ligne vous est venue ?

 

Tous les jours, je fais le trajet depuis la gare de Zurich qui a été conçue par l’architecte espagnol Santiago Calatrava. Je suis toujours émerveillé par ce bâtiment : ses courbes fluides, son architecture libérée, cette façon dont Calatrava a utilisé des éléments lourds comme le béton et l’acier et réussi à les faire paraître si légers, élégants, parfaitement proportionnés. 

 

Cette gare a été une véritable source d’inspiration pour moi sur la façon de cacher la pesanteur des matériaux, d’échapper à la gravité. 

 

Avec “The Streamliner”, nous avons utilisés beaucoup de formes libres : des courbes complexes qui ne peuvent pas être réduites à des rayons ou à des lignes droites. Elles confèrent à la montre un léger effet hypnotique, une sensation de vitesse. 

 

Je pourrais parler longtemps des courbes du “Streamliner”, du fait qu’elles évoquent aussi les ailerons d’une voiture de sport… Mais je laisse le design de la montre parler de lui-même. Il suffit de la regarder pour se rendre compte que c’est une merveille d’ingénierie. 

 

 

Est-ce qu’il y a une caractéristique en particulier qui se démarque des autres ?

 

J’adore notre cadran. Nous l’avons brossé verticalement avec des touches de gris afin qu’il capte la lumière. Selon l’angle d’exposition, il révèle les éléments les plus sombres ou, au contraire, les plus lumineux de la montre. Pour faire cela, nous avons utilisé une brosse très lourde qui n’avait plus été utilisée depuis des années dans l’horlogerie ! Plus qu’un simple traitement du cadran, cela lui confère une vraie texture. Je considère que c’est l’empreinte unique de chaque montre. Elle évoque tout aussi bien les traces d’un animal sauvages, ou celles laissées sur le circuit de course par des voitures de sport. Nos brosses sont toutes légèrement différentes, donc chaque cadran est unique, doté d’un caractère différent. Un détail très Moser.

 

 

Vous voulez en savoir plus sur notre première série en édition limitée ? Laissez-nous vos coordonnées, un de nos experts vous contactera.